AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Kiara Howlett | Mutante | Voilà deux cent ans que je me fuis moi même... Est-ce le temps de s'arrêter, enfin ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage





avatar
Kiara Howlett
Les 7 Paradoxes
→ Localisation : New York
→ Humeur : Heureuse d'être rentrée à New York
→ Inscrit le : 09/07/2015
→ Messages : 229


MessageSujet: Kiara Howlett | Mutante | Voilà deux cent ans que je me fuis moi même... Est-ce le temps de s'arrêter, enfin ? Dim 6 Mai - 17:32


     
Kiara Howlett

     
      Il est temps de prendre ma vie à pleine dents

  Mes informations
 
Je me nomme Kiara Howlett, mais on peut aussi m'appeler - . Je suis né dans la contrée que l'on nomme New York - Terre Parallèle , en l'an de grâce 1987. J'ai donc l'âge vénérable de 235 ans, et laisse moi te dire que ça commence à me peser ! On me dit souvent que je ressemble à Ashley Greene, mais je trouve cela totalement surfait. N'oublie pas que ma principale phobie se trouve être revoir mon frère.


  Particularités
 
❖ Style Vestimentaire: On peut clairement dire que Kiara est le genre de fille qui prend soin d'elle. elle passe son temps à faire du shopping, et autant dire qu'il est heureux que son argent ait été parfaitement bien placé durant les deux cent ans qu'elle a passés à vivre sur cette version de la Terre. Sans quoi elle serait à cours d'argent depuis longtemps.
  ❖ Physionomie : Elle mesure un mètre soixante sept, très mince et musclée. Elle adore faire du sport et donc entretenir son corps. Et, c'est heureux car c'est aussi une gourmande invétérée. elle a les yeux verts et de longs cheveux bruns.
  ❖ cicatrices ou tatouages : Elle possède un tatouage sur l'intérieur du poignet droit, un symbole d'infini. Elle espère qu'il lui rappellera en permanence son passé et de ne pas recommencer ses erreurs.
  ❖ Passions : Elle adore le sport. elle court tous les matins. Elle fait beaucoup de shopping et, à ses heures, c'est une cambrioleuse douée.
  ❖ Ce que vous détestez : Elle ne supporte pas les chiens, elle déteste la couleur rose et elle ne mangera jamais de carottes.
  ❖ Armes du personnage : Elle a toujours deux couteaux sur elle : l'un dans la doublure de sa veste en cuir et un autre accroché à sa jambe.
  ❖ Anecdote : Lorsqu'elle était petite, elle rêvait d'avoir une soeur à la place de son jumeau  • En grandissant elle a choisi de devenir professeur dans l'institut Xavier, malheureusement les choses ont tourné différemment.  • Son frère l'a traumatisée avec des carottes parlants quand elle avait huit ans, elle ne peut désormais plus en manger.
 

  Pouvoirs
 
De son père, elle tient une immortalité temporelle, des réflexes surhumains et une super régénération cellulaire. En gros, elle ne peut pas mourir ni de maladie, ni même de vieillesse. Elle ne peut mourir qu’en étant tuée par son adversaire, et encore cela sera très difficile. Elle a gagné aussi au passage une régénération cellulaire accélérée. Cela lui pompe beaucoup d’énergie, mais elle peut réparer un os brisé en quelques heures et une coupure en quelques secondes. C’est un avantage certain, car manger beaucoup ne la fait pas grossir. Kiara possède aussi des réflexes extraordinaires. Ses sens sont aussi un peu plus développés que la moyenne : elle a une excellente vue et une ouie très développée.

De sa mère, elle a obtenu une télépathie qu’elle maitrise aujourd’hui assez bien pour être considérée comme de classe 4. Elle possède aussi une sorcellerie de niveau oméga, qu’elle a appris à contrôler avec le docteur Strange de son monde et perfectionné au cours des années qu’elle a passé en exil avec son amie Bellatrix. C’est accessoirement une télékinésiste médiocre, capable de soulever de petits objets ne dépassant pas la taille du dernier tome d’Harry Potter.

Et, de son frère, de ce dernier combat qui les a opposés, elle a reçut un fragment de gemme d'infinité noir pile au dessus du coeur. La gemme pulse et semble avoir sa vie propre. elle ne la contrôle pas.

 

  Caractère
 
Il y a peu de choses à dire sur Kiara, et pourtant il y a tellement de choses à dire. La demoiselle semble parfois regarder dans le vide sans réellement savoir ce à quoi elle pense elle-même. Pourtant, au fond, tout au fond elle le sait, et cela la rend triste. Profondément triste. Elle pense à son passé, à ce monde dans lequel elle a grandi et qui a été son foyer durant les 25 premières années de sa vie, avant que tout ne change. Néanmoins, si vous lui posez la question, elle restera particulièrement secrète sur ce dit-passé. Elle n’aime pas en parler, tout comme elle n’aime pas se remémorer les souvenirs douloureux qui ont eu lieu à cette époque. Elle est solitaire et réservée la plupart du temps, ne parlant que peu, et seulement à ceux qui sont ses amis réels et sincères. Autant dire qu’il n’y en a que très peu. Gourmande, elle passe sa vie à écumer les pâtisseries pour tester tout ce qu’elle peut trouver.

Lorsque vous la rencontrez, vous vous rendrez vite compte qu’elle est enjouée et souriante, mais cela n’est qu’une façade pour cacher ses réels sentiments. Kiara n’est pas quelqu’un qui se confie facilement, ça non. Elle déteste ça presque autant que la popularité. Elle préfère rester elle-même et ne pas bouger que d’attirer l’attention. C’est une demoiselle réfléchie qui passe son temps à penser stratégie avant de commencer à agir.

Au fond, tout au fond d'elle même, elle est brisée. Elle s'en veut. elle s'en veut d'avoir laissé son frère détruire son univers. elle s'en veut de ne pas avoir vu les choses venir. elle fuit pour éviter d'avoir à se regarder dans une glace. Elle se hait et elle ne réussira pas à continuer dans cette spirale d'autodestruction très longtemps .

Au combat, car elle en a déjà vécu plusieurs, c’est une demoiselle courageuse et fonceuse. Elle ne se ménage jamais si cela peut simplement aider ses amis. Fidèle, elle n’hésite pas à se lancer à l’assaut d’ennemis plus fort qu’elle.  

 

  Qui es-tu ?
De l'autre côté de l'écran je suis une fille et sur le net on me connait sous le nom de Blue Raven.. J'ai âge. Quand je suis là, je m'engage à passer au moins 5 fois par semaine. J'ai découvert le forum grâce à je l'ai créé. Pour finir je trouve le forum sympa non ?.
©Blue Raven.

_________________

- Kiara -



Dernière édition par Kiara Howlett le Dim 6 Mai - 17:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas





avatar
Kiara Howlett
Les 7 Paradoxes
→ Localisation : New York
→ Humeur : Heureuse d'être rentrée à New York
→ Inscrit le : 09/07/2015
→ Messages : 229


MessageSujet: Re: Kiara Howlett | Mutante | Voilà deux cent ans que je me fuis moi même... Est-ce le temps de s'arrêter, enfin ? Dim 6 Mai - 17:33


     
L'histoire de ma vie

     
      Le passé est fait pour ne pas être recommencé
Avant de commencer à lire mon histoire, il faut déjà que vous ouvriez l’esprit sur quelques petites choses importantes. Oubliez cette idée incongrue que votre Terre est la seule qui existe. Il y en a une multitude d’autres et une multitude de versions de vous. Dans certains de ces univers, vous n’existez même pas, parce que vos parents ont suivit une voie différente. Moi, je viens de l’un de ces univers. Je m’appelle Kiara Howlett et je suis la fille de Jean Grey et de Wolverine. Une histoire d’un soir seulement qui s’est terminée par la naissance de deux enfants : moi, tout d’abord, l’ainée de trois minutes, et Killian, mon petit frère. Nous avons grandi auprès de notre mère, dans l’Institut Xavier. Elle ne s’est jamais mariée, peu importait l’amour qu’elle vouait à Scott pour nous, elle a sacrifié sa vie.

Mon enfance ? Oh, elle a été normale. Mes pouvoirs se sont réveillés très tôt, avant même mon adolescence. Il parait que c’est courant pour les mutants ayant un potentiel oméga comme mon frère et moi. Enfin, courant… Il n’y a qu’une dizaine de mutants avec ce potentiel dans le monde… Comme nous vivions à l’Institut Xavier, nous avons été pris en charge dès notre plus tendre enfance. Mes pouvoirs se sont avérés être de niveau assez variable. Si je suis une sorcière et une télépathe extraordinaire, ma télékinésie est une misère. Je n’aurais jamais le niveau de ma mère dans ce don, mais ce n’est pas dramatique. Ce n’est pas le pouvoir que je préfère. Dans mon monde, j’ai été sous la tutelle du professeur Xavier et du Doctor Strange pour contrôler mes pouvoirs.

Nous avions sept ans lorsqu’on a trouvé une gemme étrange dans le jardin. Nous connaissions les gemmes d’infinité, mais toutes les légendes disaient qu’elles étaient au nombre de sept et nous venions d’avoir la huitième. Killian et moi avons joué avec une bonne semaine avant de finalement la donner à notre mère. C’est moi qui ait finit par la donner à notre mère. Cette gemme avait sur Killian un attrait que je ne comprenais pas. Il passait des heures à jouer avec, à simplement la regarder et à la manipuler. La donner à notre mère était donc la meilleure solution possible.

Killian n’a pas apprécié. Pas du tout. Il a commencé par me hurler dessus, comme si j’avais fait quelque chose d’inadmissible. Jean a conservé la gemme, après en avoir parlé avec le professeur Xavier, mais l’existence de cette pierre étrange, capable de ramener des gens à la vie a vite fait le tour du monde, très petit des mutants. En quelques mois, ils ont créé un genre de culte autour de cette pierre magique. Jean a dû la conserver précieusement pour que personne ne la touche, pas même Killian et moi.

Jean n’avait pas d’autre choix que de laisser les choses se faire. Elle n’utilisait la gemme qu’avec sagesse et parcimonie. Toute mon adolescence, elle m’a formée pour qu’un jour je puisse prendre sa place, un jour. Elle a commencé à m’apprendre la magie de la gemme, ce qu’elle-même avait découvert et comment l’a contrôler pour qu’un jour je puisse le faire avec sagesse. Killian… était laissé de côté. Elle ne l’a jamais dit ouvertement à Killian, mais je crois qu’il lui faisait peur. Mon frère a toujours eu des réactions assez… fortes. Il s’est souvent laissé dominer par ses peurs et sa colère. Depuis le jour où on lui avait enlevé la gemme, il avait changé. Il passait des heures à tourner en rond avec un air maussade, il zonait autour de la chambre de notre mère où était enfermée la gemme en permanence. Au bout d’un moment, Jean a fait monter la gemme sur un collier pour l’avoir sur elle en permanence. Mon frère était réellement flippant. Il voulait absolument cette pierre sans que nous ne comprenions pourquoi.

Lorsque j’ai eu quinze ans, je suis tombée sur la chose la plus étrange de toute mon existence. En faisant du shopping dans New York, je suis tombée sur un jeune homme qui ressemblait comme deux gouttes d’eaux à Killian. Autant dire que j’ai cru que c’était mon frère et ai été lui parler naturellement. Killian se faisait rare à l’Institut ces derniers temps, et si je n’ai jamais apprécié cette part sombre de lui, il restait mon frère jumeau. Il le restera à jamais. Nous avons partagé tant de choses… Lorsqu’il n’avait pas ses humeurs, on peut même dire qu’il est particulièrement agréable. L’homme en question n’a pas vraiment apprécié la blague ni le quiproquo jusqu’à ce que je sorte mon téléphone pour lui montrer une photo de Killian et moi, prise quelques semaines plus tôt le jour de notre anniversaire.

Petit à petit, CJ est devenu une sorte de palliatif à mon frère. Killian était de plus en plus distant et j’avais de plus en plus besoin de lui. Malheureusement, il semblait vouloir s’éloigner de moi. Par jalousie ? Envie ? Parce que j’étais celle que maman avait choisi pour s’occuper de la pierre ? Je n’en sais rien. Je crois au fond que je ne veux pas le savoir.  Cinq années ont passé. CJ est devenu plus proche que mon frère. Il n’y a jamais eu la moindre ambiguïté entre nous deux. Pas de mon côté en tout cas, et je ne lui ai jamais posé la question pour le sien. Il ressemble tellement à mon frère que… Je n’ai jamais pensé à autre chose de sa part que de le voir comme un frère.

Killian venait de moins en moins à l'Institut. Il a dit à notre mère préférer passer du temps avec notre père et ne réapparaissait à l'Institut que lors de weekend, et puis il arrêta tout simplement de venir.

Mon frère a réapparut après deux ans d’absence le jour de notre vingt cinquième anniversaire. Il avait changé, vraiment. Je n’ai pas su dire quoi que le coup, mais c’était flagrant. Vraiment flagrant. Il se tenait droit, étrangement droit. Il avait cet air hautain que je ne lui avais jamais vu auparavant. Cependant, nous avons fêté notre anniversaire ensemble. Il n’a pas apprécié de rencontrer CJ, que j’avais invité, et je pense bien que la réciproque a été vraie. Il n’a pas apprécié de voir que, quelque part, je l’avais remplacé. Les jumeaux ont toujours ce lien étrange qui les unit. Voir que j’avais développé une amitié aussi profonde avec quelqu’un d’autre a certainement dû le blesser. Mais, je ne pense pas que c’est ce qui a déclenché la suite, ça non.

Deux jours plus tard, je retrouvais le cadavre de ma mère sur le sol de la cuisine dans une mare de sang. Le collier avait disparu. J’ai immédiatement compris ce qu’il s’était passé. Killian avait volé la gemme. Je l’ai poursuivi comme j’ai pu, tentant de le rattraper envers et contre tout, sans pourtant réussir à le trouver à temps. Il s’était créé un petit temple au fin fond d’une forêt, et il y avait placé la gemme. Il était en train de s’occuper de créer des sorts avec une magie si sombre que je n’ai pas compris ce qu’elle était. Et puis, soudainement, tout a explosé. Je me suis raccrochée à ma magie et j’ai tenté de me protéger. Mes pouvoirs m’ont ramenée à l’Institut sans que je ne comprenne comment, face à ceux de mes amis qui m’étaient le plus proche. Autour de nous, la réalité commençait déjà à se fissurer. C’était une chose étrange à voir.

J’ignore encore comment nous avons réussi ce sortilège qui nous a emmenés dans un autre endroit. Sous le coup de la panique, nous avons joint nos mains et nos pouvoirs pour tenter de créer un portail vers le monde de Thor. Malheureusement, ce portail n’a pas fonctionné comme prévu, et nous avons atterrit dans un autre univers. Bellatrix, CJ et moi sommes arrivés dans le passé. Les quatre autres, nous savions qu’ils étaient dans le futur, nous savions qu’ils allaient bien, mais nous n’étions pas avec eux. Nous avons passé deux cent dix ans ensemble ou presque. Parfois je partais. Parfois Bella partait. Parfois CJ partait. Mais, nous nous retrouvions toujours. Parce qu’au fond, nous savions qu’il n’y avait que trois personnes sur cette planète, pour l’heure, à savoir ce qu’il s’était passé. Au départ, nous pensions que nous avions été envoyé dans notre passé. Notre monde. Notre univers. Mais, visiblement non.

Dans ce monde-ci, ma mère n’a jamais fauté avec mon père. Je n’aurais jamais du exister. Dans ce monde-ci, il y a tant de choses semblables mais aussi tant de choses différentes. Je ne suis pas sûre de toutes les comprendre. Cette organisation, par exemple. Hydra. J’ai choisi de quitter mes deux amis pour infiltrer cette organisation étrange. Je n’ai jamais partagé leurs convictions, cependant… Je voulais comprendre ce qui n’existait pas dans mon monde. J’ai été affecté en tant qu’infirmière aux soins du Soldat de l’Hivers.

Le traitement imposé à cet homme qui n’avait rien demandé m’a émue, et j’ai choisi de le libérer. Autant dire que le faire sortir de là n’a pas été facile. Loin de là même. Certes, je lui ai fait porter une tenue normale, mais un bras de métal, ça n’est pas le plus facile à cacher. Fort heureusement, durant le trajet de sortie, il a été sage. Durant cette année où j’ai été son infirmière, nous avions créé un lien. Il faisait ce que je lui demandais, comme un simple robot. Nous sommes sortis de l’établissement sécurisé sans trop de difficultés.

Son cerveau effacé n’a pas été la chose la plus facile à gérer. Il a longtemps été ingérable, même. Ses pulsions violentes, installées par Hydra ont été la chose la plus difficile à gérer de ma vie. J’ai dû utiliser la télépathie sous une forme que je n’aurais jamais cru voir. Vraiment, j’ai dû faire en sorte de réveiller ses anciens souvenirs avec patience et doigté. J’ai dû fouiller dans le désordre des pensées de cet être dont on avait tellement lessivé le cerveau qu’il en était presque de la bouillie pour lui redonner une partie de sa personnalité d’auparavant. Je ne suis pas sûre qu’il réussisse un jour à être à nouveau lui.

Cependant, il a recommencé à être gérable. A être apte à pouvoir sortir dans la rue sans réellement être un danger public. Après quelques mois, c’est avec un pincement au cœur que je l’ai laissé repartir à sa vie. Retrouver son ami de toujours, Steve. Je n’ai pas réellement l’impression que je le reverrais un jour, et quelque part, ça me fait mal. Vraiment.

Par dépits, je suis retournée vivre avec CJ, Bella et les autres, qu’ils avaient retrouvé entre temps, dans une sorte de colloc géante où nous allons et venons en permanence. Mais, étrangement, je n’y trouve plus mon compte. Ils sont mes amis depuis toujours, les seuls à savoir tout ce par quoi je suis passée. Tout ce par quoi nous sommes passés. Et pourtant, j’ai l’impression que ma place n’est plus avec eux.

©Blue Raven.

_________________

- Kiara -

Revenir en haut Aller en bas





avatar
Christopher J. Turing
Les 7 Paradoxes
→ Inscrit le : 26/04/2016
→ Messages : 134


MessageSujet: Re: Kiara Howlett | Mutante | Voilà deux cent ans que je me fuis moi même... Est-ce le temps de s'arrêter, enfin ? Dim 6 Mai - 21:52

Tien, c'est marrant d'te retrouver ici !

_________________

Christopher J. Turing
« I was young, not dumb, just wishing to be blinded, by you, brand new, and we were Pilgrims on our ways. »
Revenir en haut Aller en bas





avatar
Kiara Howlett
Les 7 Paradoxes
→ Localisation : New York
→ Humeur : Heureuse d'être rentrée à New York
→ Inscrit le : 09/07/2015
→ Messages : 229


MessageSujet: Re: Kiara Howlett | Mutante | Voilà deux cent ans que je me fuis moi même... Est-ce le temps de s'arrêter, enfin ? Dim 6 Mai - 21:58

oh un clone du frangin !

_________________

- Kiara -

Revenir en haut Aller en bas





avatar
Christopher J. Turing
Les 7 Paradoxes
→ Inscrit le : 26/04/2016
→ Messages : 134


MessageSujet: Re: Kiara Howlett | Mutante | Voilà deux cent ans que je me fuis moi même... Est-ce le temps de s'arrêter, enfin ? Dim 6 Mai - 22:06

T'as vu ça !

_________________

Christopher J. Turing
« I was young, not dumb, just wishing to be blinded, by you, brand new, and we were Pilgrims on our ways. »
Revenir en haut Aller en bas





avatar
Natasha Romanoff
Nouveau
→ Localisation : QG des Avengers
→ Humeur : Compliqué
→ Inscrit le : 01/05/2018
→ Messages : 11


MessageSujet: Re: Kiara Howlett | Mutante | Voilà deux cent ans que je me fuis moi même... Est-ce le temps de s'arrêter, enfin ? Dim 6 Mai - 22:08

Bucky te fais un gros bisous

_________________

Black Widow
~ I'm not your girl, I'm not your trophy, I'm not your price to be won. I am the fire that burns a thousand fields. I am the ocean that drowns a thousand soldiers. I am death itself and you better fucking run. Because love is for child.❖
Revenir en haut Aller en bas



http://unitedwestand.forums-rpg.com

avatar
Wanda Maximoff
Fondatrice
→ Localisation : New York
→ Humeur : Paniquée
→ Inscrit le : 09/07/2015
→ Messages : 218


MessageSujet: Re: Kiara Howlett | Mutante | Voilà deux cent ans que je me fuis moi même... Est-ce le temps de s'arrêter, enfin ? Lun 7 Mai - 12:58

elle fait un gros bisou a bucky aussi Smile

_________________

- Wanda ~ Maximoff Twins -

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kiara Howlett | Mutante | Voilà deux cent ans que je me fuis moi même... Est-ce le temps de s'arrêter, enfin ?

Revenir en haut Aller en bas

Kiara Howlett | Mutante | Voilà deux cent ans que je me fuis moi même... Est-ce le temps de s'arrêter, enfin ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United we stand... Divided we fall :: Let's talk about you :: You & your Character-