AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage





avatar
Christopher J. Turing
Les 7 Paradoxes
→ Inscrit le : 26/04/2016
→ Messages : 134


MessageSujet: [Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres. Dim 6 Mai - 21:27


 
Turing, Christopher Jameson

 
  Some there be that shadows kiss. Such have but a shadow's bliss.

Mes informations
Je me nomme Christopher Jameson Turing, mais on peut aussi m'appeler CJ, ShadowslWalker ou Iron Paradox. Je suis né dans la contrée que l'on nomme la Nouvelle-Orléans en Louisiane (Terre Parallèle), en l'an de grâce 1987. J'ai donc l'âge vénérable de 235 ans, et laisse moi te dire que ça commence à me peser ! On me dit souvent que je ressemble à Garrett Hedlund, mais je trouve cela totalement surfait. N'oublie pas que ma principale phobie se trouve être l'eau vive


Particularités
❖ Style Vestimentaire: Aléatoire. Autant je peux trainer en vieux jeans et tshirt / veste en cuir, autant je peux m'habiller avec classe. Autant dire que je préfère la première version. Le look biker négligé c'est tout à fait moi.
❖ Physionomie : Je suis plutôt grand et musclé - sans être pour autant un tas de muscle. Au contraire, je ne fais pas trop armoire à glace. J'ai assez souvent l'air ébourriffé - cheveux chatains en pagaille. Les yeux clair... Sérieux, vous allez m'inscrire sur adopteUnSuperHeros.com ou quoi ?
❖ cicatrices ou tatouages : Ouh... Alors, des cicatrice... Une petite discrète à l'arcade droite, vestige d'un duel tête vs table en fer forgé. Quelques-unes sur les mains (attaques de tournevis et couteaux). Et deux tatouages. Un faucon en vol sur l'avant-bras droit et le second sur l’omoplate gauche, une boussole ouvragée, quelqu’un qui cherche sa place dans le monde, sans être perdu pour autant.
❖ Passions : Je suis un fondu d'informatique, de mécanique. Je bricole et répare un peu tout ce qui me tombe sous la main... Et de cuisine. Quoi qu'en dise Kiara, je suis un excellent cuistot.
❖ Ce que vous détestez : les choux de Bruxelles, Twilight, prêter ma moto, quand je ne conduis pas, les listes et l'ironie...Oh, wait. Oubliez les deux derniers.
❖ Armes du personnage : mon humour, ma cuisine... Plus un Zippo qui me permet parfois de faciliter l'utilisation de mon pouvoir.
❖ Anecdotes :
- Enfant, j'étais intenable en cours. J'avais tendance à mordre les profs quand ils me demandaient de rester tranquille.
- Je détient le triste record du nombre de grilles pains sacrifiés pour assouvir ma curiosité de "comment ça marche ça ?"
- La première fois que j'ai roulé sur une route avec une moto, je venais de l'emprunter à mon père adoptif. Sans sa permission.
- J'ai réussi à hacker le système de la salle d'entrainement de l'institut... ça a failli tourner à la catastrophe.

Pouvoirs
Je ne suis pas seulement humain. Je suis ce qu'on appelle un mutant.

De ma mère, j'ai hérité de la capacité de guérir de mes blessures. Cela dit, ce n'est pas mon don principal, et je suis encore plus lent que Kiara pour guérir. C'est pas faute de pratiquer. Avec le paradoxe qui veut que pour guérir on dépense énormément d'énergie. Cette régénération me vaut une presque immortalité. Presque parce que je ne crains ni maladie ni vieillesse. Par contre, un autre mutant peut me tuer. Ou une balle en pleine tête ou... je vais quand même éviter de vous donner trop d'idée.

Mon principal pouvoir concerne l'ombre, sous plusieurs aspect. D'abord sa manipulation, que ce soit pour dissimuler ou les rendre presque solides. Mais aussi pour voyager grâce à elles, glisser d'ombre en ombre. Il m'est aussi possible de voyager dans le temps grâce aux ombres, mais je ne maitrise pas vraiment cet aspect de mon pouvoir, ce qui fait que je ne suis jamais sûr de l'époque où je vais atterrir. Mon pouvoir dépend totalement de la présence d'ombres, qu'elles soient naturelles ou créées de toute pièce par la main de l'homme.

Caractère
Le premier mot qui me vient à l'esprit pour me décrire ? Inconstant. Ou changeant. Comme les ombres, en quelque sorte. Ce n'est pas parce que je ris souvent que je ne suis pas quelqu'un de sérieux. Seulement, l'espace d'une vie est le même qu'on le passe en pleurant ou en riant et comme je suis destiné à vivre vieux... J'ai choisi mon camp.

Je reste quand même un grand gamin hyperactif, incapable de tenir en place très longtemps. Sauf quand je me retrouve face à un défi qui me passionne. Je suis un touche à tout. Ma capacité à m'attirer des ennuis n'a d'égale que mon intelligence. Et croyez moi, je suis loin d'être con. Je ne me prend pas du tout au sérieux. Si vous essayez de vous moquer de moi, eh bien, ne soyez pas étonné si j'en rajoute une (bonne) couche.

Ma mère m'a transmis ses valeurs, comme la loyauté, le sens de l'honneur - quand une parole est donnée, on ne revient pas sur une promesse ! Elle a essayé de faire de moi autre chose qu'un barbare. Je suis aussi extrêmement sociable. Même si je n'accorde pas ma confiance à n'importe qui. Au moins, je n'ai pas de mal à aller vers les gens, même si je suis parfois (souvent ?) un peu bizarre.

Mon plus gros défaut est sans doute mon côté obstiné. Je ne lâche jamais l'affaire. Quitte à rester une nuit sans dormir pour résoudre un problème. C'est cette même obstination qui fait que je ne laisserais jamais tomber mes amis. Je suis aussi un perfectionniste.

Qui es-tu ?
De l'autre côté de l'écran je suis un Alien et sur le net on me connait sous le nom de Moriartea. J'ai 25 tours de compteur. Quand je suis là, je m'engage à passer au moins 5 fois par semaine. J'ai découvert le forum grâce à la seule, l'unique, l'insupportable, la preneuse en traitre et par faiblesse, aka Blue .. Pour finir je trouve le forum sur une page web....
©Blue Raven.

_________________

Christopher J. Turing
« I was young, not dumb, just wishing to be blinded, by you, brand new, and we were Pilgrims on our ways. »


Dernière édition par Christopher J. Turing le Dim 6 Mai - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas





avatar
Christopher J. Turing
Les 7 Paradoxes
→ Inscrit le : 26/04/2016
→ Messages : 134


MessageSujet: Re: [Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres. Dim 6 Mai - 21:27


   
L'histoire de ma vie

   
   Le jour où les cons voleront, je serai chef d'escadrille.
You come in cold, covered in blood, they are so happy you've arrived.
The doctor cuts your cord, he hands you to your mom, she sets you free into this life.
And where do you go with no destination, no maps to guide you.
Wouldn't you know that it doesn't matter, we all end up the same.

J’ai longtemps ignoré qui était mon père. Ma mère ne parlait jamais de lui. Elle m’avait simplement dit que c’était un étudiant, comme elle à l’époque. Mais qu’elle ne lui avait jamais parlé de moi. Pendant longtemps, cette simple phrase m’avait suffi. C'était une explication simple, presque binaire, qui convenait à mon cerveau cartésien.

Les huit premières années de ma vie, il n’y eut que nous deux. A veiller l’un sur l’autre. Enfin, elle travaillait beaucoup – parce qu’élever un enfant seul à la Nouvelle-Orléans, ce n’était pas très facile, mais elle n’avait pas voulu se rapprocher plus de sa famille – ils étaient en froid depuis ma naissance, en fait. Mais ce n’était pas mon problème. C’était une histoire d’adultes. Mon problème à moi, c’était survivre à une journée à l’école. Intimidation parce que j’étais le plus intelligent de la classe ? Non, tout simplement, ennui mortel. Je n’ai jamais été capable de rester en place plus de cinq minutes à écouter un professeur parler. J’étais incapable de suivre les consignes – certains des professeurs me prenaient même pour un demeuré. Bon, peut-être que je n’aurais pas dû avoir la manie de mordre les enseignants quand ils essayaient de me faire m’asseoir sur un siège. Je n’ai jamais aimé l’école. Tout allait trop lentement pour moi. Je n’arrivais jamais à me fixer sur les paroles du professeur, alors je me levais et j’allais faire autre chose. J’aimais déjà construire des choses à l’époque. Même des jouets de gamins. Je réparais ce qui était cassé – sommairement –, mais malheureusement, ce n’était pas une matière scolaire.

J’ai toujours adoré bricoler, demandez à ma mère le nombre de grille-pains que j’ai sacrifié. Et puis, peu après mes huit ans, Jérôme Turing est entré dans nos vies. Au départ, je ne l’aimais pas beaucoup. Il venait rompre l’équilibre de notre famille. Mais il rendait ma mère heureuse. Alors je finis par le tolérer puis l’apprécier. Jérôme était un homme simple. Il passait beaucoup de temps dans le garage. Une pièce où je n'allais pas, surtout s'il y était. Et puis un jour, intrigué par le bruit qui montait de la pièce j'étais allé l'observé. Planqué comme le font tous les gosses de huit ans, c'est-à-dire très mal. Mais Jérôme commençais à me connaitre, alors il fit comme si de rien n'était, jusqu'à ce que je me décide à approcher. Il réparait - ou plutôt essayait de réparer - sa moto, une Norton Combat Commando de 1972. Ce fut la première fois que je côtoyais la mécanique. Et bien vite, cela devint mon passe-temps. Avec ou sans Jérôme, je m'attelais à des bricolages plus ou moins sérieux. Il fut pour moi ce qui s'approchait le plus d'un père.

L’année de mes dix ans, nous quittâmes la Louisiane pour la Floride. Plus précisément, pour Daytona Beach. Jérôme, en plus d’être mécanicien, était aussi un pilote chevronné, quoi que amateur. Il avait voulu se rapprocher de Daytona Beach pour éviter les longs trajets et l’inévitable absence qui s’en suivait. Et comme ma mère le suivait, il était tout naturel que je fasse de même. Et c’est ainsi que je commençais aussi à m’intéresser aux sports mécaniques. A douze ans, il commença à m’apprendre à piloter. A chaque course amateur qu’il faisait, je le suivais. Je restais dans le stand mais je ne ratais pas une miette du spectacle. Si bien que l’endroit devint très vite une seconde maison pour moi. J’aidais mon désormais père adoptif. Et quelques fois le soir, nous faisions des tours de pistes.

La première fois que je me suis fait arrêter par les flics, j’avais quatorze ans, et impulsivement – ou peut-être parce que Derek m’avait mis au défi – j’avais emprunté la moto de Jérôme. C’était sans compter sur les contrôles d’identités. J’eus droit à une belle remontée de bretelles, mais mon père s’arrangea tout de même pour que cette petite escapade n’apparaisse pas dans mon casier. Je dus toutefois promettre de ne pas recommencer. Même si j’étais déjà un bon conducteur, il me fallait attendre d’avoir le permis pour rouler ailleurs que sur un circuit.


The boys and girls in the clique,the awful names that they stick, you're never gonna fit in much, kid
But if you're troubled and hurt, what you got under your shirt will make them pay for the things that they did

C'est vers mes 15 ans que j'ai découvert que j'étais un mutant, je pouvais maitriser les ombres. Enfin, maitriser, c'était un bien grand mot. C'est aussi l'époque où je suis monté à New-York, bien décidé à rencontrer mon géniteur. Au lieu de ça, je me suis fait alpaguer par une espèce de folle (coucou Kiara !) qui m'avait confondu avec son frère. Effectivement, après m'avoir montré une photo de lui, on se ressemblait énormément. Finalement, au lieu d'aller rencontrer mon paternel, je suis allé à l'Institut Xavier, où j'ai su me faire une place, malgré mon extraordinaire capacité à m'attirer des ennuis... Comme par exemple la fois où j'ai déréglé la salle d'entrainement juste pour prouver que j'en étais capable. J'étais plutôt con, à quinze ans. Ca ne s'est pas vraiment amélioré depuis.

Je me suis découvert une seconde famille parmi les mutants. Même si je faisais souvent déchanter les professeurs. Disons qu'un mutant en pleine adolescence et avec un QI supérieur à celui d'Einstein, ça n'est pas forcément la situation la plus gérable du monde. Mais mes conneries faisaient bien rire Kiara. Je rentrais à Daytona pour les vacances scolaires et à ces périodes-là, je passais mon temps au circuit. Voilà ce qui a résumé ma vie pendant  un bon moment. Et puis un jour, je me suis enfin décidé à aller rencontrer mon paternel. Au départ, quoi que la situation ait été un peu... étrange, ça ne s'est pas trop mal passé. Par la suite, c'est un peu parti en queue de poisson si vous me permettez l'expression.

Enfin bref, ma vie était celle de n'importe quel jeune mutant un tant soit peu aventureux. Autrement dit, avec tous les déboires que peut connaitre un jeune de notre époque, ET ceux que peut connaitre un mutant. Sérieusement, à la place de n'importe quel autre adulte de mon entourage, je crois que je me serais filé la rouste du siècle. Un vrai petit con surdoué. Tout ça, c'était jusqu'à ce que Killian réapparaisse.

Aussi étonnant que ça puisse paraitre, malgré les quelques 10 ans passés à l'Institut, je ne l'avais jamais vu. Et on va dire que la première impression n'a pas été très flatteuse pour lui. Au passage, l'effet "je me retrouve face à mon clone physique maléfique" est assez désagréable. Tout ce que je peux dire, c'est que deux jours plus tard, l'Apocalypse a eu lieu.

You say the weight of the world has kept you from letting go
And you think compassion's a flaw and you'll never let it show
And you're sure you've hurt in a way that no one will ever know
But someday the weight of the world will give you the strength to go

Pourquoi je suis encore en train de vous parler ? Tout simplement parce qu'à l'heure où la réalité se fissurait, Kiara, Bellatrix, Meghan, Jenna, Thomas, Matthew et moi, nous avons tenté le sortilège de la dernière chance (désolé, je viens d'improviser ce nom. Faute de grive un moineau fera l'affaire). Sauf que nous nous sommes retrouvés dans un autre monde, une version alternative du notre. Et séparés. Kiara, Bellatrix et moi d'un côté. Les autres de l'autre. Même si nous savions qu'ils étaient "passés" avec nous.

Deux cent dix ans dans un monde qui n'est pas le sien, c'est long. Même pour un mec comme moi. Nous restions ensemble, Kiara, Bellatrix et moi, mais il arrivait parfois qu'il soit nécessaire de s'éloigner un peu. Quand on est immortel ou presque, on ne peut pas toujours rester fixe. Mais nous nous retrouvions toujours. Tout comme Kiara, dans ce monde-ci, je ne suis jamais né. L'alter ego de ma mère à bien épousé l'alter ego de mon père adoptif. Sauf qu'ils ont eu leurs enfants. Et aucun CJ à l'horizon. C'est peut-être ce qui a été le plus dur pour moi. Je n'étais réellement pas de ce monde. Je n'existais pas. J'étais une anomalie spatio-temporelle. Dans tes dents, le p'tit génie.

J'ai finis par retrouver Bellatrix et les autres - sauf Kiara. A six, on s'est trouvé un lieu parfait pour une coloc' d'exilés. Je me suis octroyé d'office une bonne partie du garage et le sous-sol. Le garage pour mes bécanes. Le sous-sol comme atelier. Atelier de tout et n'importe quoi. Jonchés de tous mes projets à moitié inachevés. Vu ma longévité, j'aurais bien le temps de les finir non ?
©Blue Raven.

_________________

Christopher J. Turing
« I was young, not dumb, just wishing to be blinded, by you, brand new, and we were Pilgrims on our ways. »


Dernière édition par Christopher J. Turing le Dim 6 Mai - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas





avatar
Kiara Howlett
Les 7 Paradoxes
→ Localisation : New York
→ Humeur : Heureuse d'être rentrée à New York
→ Inscrit le : 09/07/2015
→ Messages : 229


MessageSujet: Re: [Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres. Dim 6 Mai - 21:50

miaouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

_________________

- Kiara -

Revenir en haut Aller en bas





avatar
Christopher J. Turing
Les 7 Paradoxes
→ Inscrit le : 26/04/2016
→ Messages : 134


MessageSujet: Re: [Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres. Dim 6 Mai - 21:51

Salut Chaton (ok, c'est weird)

_________________

Christopher J. Turing
« I was young, not dumb, just wishing to be blinded, by you, brand new, and we were Pilgrims on our ways. »
Revenir en haut Aller en bas



http://unitedwestand.forums-rpg.com

avatar
Wanda Maximoff
Fondatrice
→ Localisation : New York
→ Humeur : Paniquée
→ Inscrit le : 09/07/2015
→ Messages : 218


MessageSujet: Re: [Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres. Dim 6 Mai - 21:59

bof, c'est ta soeur, tu peux l'appeler comme ça XD

_________________

- Wanda ~ Maximoff Twins -

Revenir en haut Aller en bas





avatar
Natasha Romanoff
Nouveau
→ Localisation : QG des Avengers
→ Humeur : Compliqué
→ Inscrit le : 01/05/2018
→ Messages : 11


MessageSujet: Re: [Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres. Dim 6 Mai - 22:06

Bouh ! I love you

_________________

Black Widow
~ I'm not your girl, I'm not your trophy, I'm not your price to be won. I am the fire that burns a thousand fields. I am the ocean that drowns a thousand soldiers. I am death itself and you better fucking run. Because love is for child.❖
Revenir en haut Aller en bas





avatar
Christopher J. Turing
Les 7 Paradoxes
→ Inscrit le : 26/04/2016
→ Messages : 134


MessageSujet: Re: [Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres. Dim 6 Mai - 22:07

Une Natasha sauvage apparait <3 (pas taper Tonton Clint)

_________________

Christopher J. Turing
« I was young, not dumb, just wishing to be blinded, by you, brand new, and we were Pilgrims on our ways. »
Revenir en haut Aller en bas





avatar
Natasha Romanoff
Nouveau
→ Localisation : QG des Avengers
→ Humeur : Compliqué
→ Inscrit le : 01/05/2018
→ Messages : 11


MessageSujet: Re: [Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres. Dim 6 Mai - 22:12

Eh oui :3 (roh il te tapera pas sinon il sera punit Rolling Eyes )

_________________

Black Widow
~ I'm not your girl, I'm not your trophy, I'm not your price to be won. I am the fire that burns a thousand fields. I am the ocean that drowns a thousand soldiers. I am death itself and you better fucking run. Because love is for child.❖
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres.

Revenir en haut Aller en bas

[Admin]Christopher Jameson Turing | Mutant | Je suis celui qui marche en silence à travers les ombres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United we stand... Divided we fall :: Let's talk about you :: You & your Character-