RSS
RSS



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

One night in New York (Frank Castle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage





avatar
Invité
Invité


MessageSujet: One night in New York (Frank Castle) Dim 1 Mai - 21:12

Article du Daily Bugle :

Foreman VS Ellis, le combat de tous les records.


Notre belle ville de New York a reçu un don du ciel : deux boxeurs de nos rues qui ont grandi à moins de 8 kilomètres l'un de l'autre. Deux pugilistes aussi différents que le feu et la glace. D'un côté James Foreman, qui balance ses gants en cuir à la volée (ses poings sont si gros qu'on a du lui coudre des gants sur mesure). Des étincelles sautent jusqu'au premier rang du ring lorsque partent ses uppercuts. De l'autre Cody Ellis qui pénètre sur le ring tellement détaché et maître de lui qu'il semble immunisé contre la sueur. Il sautille sur ses pieds mieux qu'un danseur, et ses directs pénétrant assaisonnent le visage de ses adversaires, jusqu'à ce qu'ils ressemblent au steak tartare du grill de Mike Lyman. La force brute, le punch et la robustesse pour Foreman. La ruse, l'agilité et la vitesse pour Ellis. Le premier a remporté 46 combats dont 37 par KO, pour seulement 2 défaites et 1 match nul. Le second en a remporté 41 dont 32 par KO, 2 matchs nulles et aucune défaite. Les deux hommes n'ont encore jamais combattus l'un contre l'autre. Et ça tombe bien, car Foreman a été désigné challenger n°1 après sa victoire retentissante par KO dès le premier round contre son dernier adversaire. Quand à Ellis, il avait arraché le titre de champion du monde des poids lourds contre le vétéran Ramsay Loew dans ce qui avait été désigné combat de l'année 2015 par ring magazine. Les chances de victoires de l'un comme de l'autre sont égales et incertaines selon tous les journalistes sportif. Ce combat en 12 rounds, titre de champion à la clé, est déjà appelé à battre tous les records. La totalité des billets a été vendue, le Madison Square Garden et ses 80 000 places coûtant de 50 dollars (au dernier rang) à 15 000 dollars (au premier rang) fera salle comble. Les deux boxeurs ont chacun touché un cachet record qui dépasse les 20 millions de dollars chacun pour la rencontre. Les paris avec des cotes de 1 contre  2 ont été prit par tous les établissements de jeux de Las Vegas et Atlantic City. On ignore le montant atteint par les Bookmakers de l'état de New York et du New Jersey, mais la rumeur parle de plus de dizaines de milliers de coupures de 100 rien que dans la salle des comptes du Madison Square Garden.

Un tel événement pugilistique a donné des migraines à la municipalité rien que pour organiser la sécurité des lieux. Un conseiller municipal s'était plaint que le stade n'avait qu'un agent de sécurité pour 6000 spectateurs à la fois ce qui est beaucoup trop peu pour assurer la surveillance face à un tel afflux de spectateurs venus voir le combat. La ville a bien demandé aux forces de l'ordre de fournir du personnel, mais elle n'a rien obtenu. Les agents de la brigade criminelle et des patrouilles du NYDP étant débordé par la vague de violence qui frappe Harlem, Chinatown, Hell's Kitchen et Battery Park depuis le début de l'année. On a bien demandé à la garde nationale de fournir des hommes, mais celle-ci est occupé par les tensions autour de la loi de recensement sur les justiciers. La semaine dernière, James Foreman a créé la polémique lorsqu'on a apprit qu'il comptait monter sur le ring du Garden muni de son habituel short noir, mais avec un autre symbole pour remplacer le petit drapeau américain qu'il arbore d'habitude sur sa cuisse gauche : un crâne blanc stylisé, et pas n'importe lequel, celui du « Punisher », l'individu toujours recherché par le FBI. Lorsqu'on a demandé à Foreman pourquoi il voulait afficher les couleurs de Frank Castle, il a répondu avec franchise qu'il voulait lui rendre hommage, pour avoir abattu des chefs criminels issus des mafias irlandaises, russes et italiennes qui avaient assassiné son manager et son entraîneur de toujours, après avoir échoué à racheter son contrat de force. Foreman avait même reçu des menaces de mort s'il ne se couchait pas sur le ring pour des combats truqués. A la conférence de presse d'avant-match, Foreman a crié haut et fort lorsqu'il fut interviewé à propos de Castle : « Le Punisher il botte les culs de ceux qu'il faut. » La commission de boxe du New Jersey a bien interdit au boxeur de monter sur le ring avec un short au symbole de Castle, mais rien n'y a fait, le challenger a préféré payer une amende de 8000 dollars pour outrage public plutôt que de renoncer à combattre sans ce short. Une chose est sûr, il va y avoir du sport comme dirais l'autre !


Jonah Jameson, rédacteur en chef.


Tony Stark reposa le journal. Pourquoi tout ce foutoir à propos d'un vulgaire short de boxe ? Bof, les catcheurs faisaient ce genre de simagrées aussi. A tout les coups le boxeur avait adopté le look Punisher soit pour faire la promo du combat, soit pour apeurer son adversaire. D'après les connaisseurs avertit, Cody Ellis ne partait pas gagnant contre James Foreman. Mais Tony avait quand même misé 100 000 dollars sur sa victoire. Une broutille pour lui et ça l'amusait de ne pas miser sur le favoris. S'il n'y avait pas de risques, où était le plaisir ? Il jeta la dernière édition du Bugle sur la banquette qui lui faisait face à l'arrière de sa limousine Lincoln à châssis long et consulta sa montre. En quittant la tour Stark à 20h, il avait annoncé à Friday, l'intelligence artificielle qui remplaçait désormais Jarvis :

« J'aimerais profiter du combat sans être interrompue par un appel urgent, alors à moins que les chitauris remettent ça sur Manhattan, qu'HYDRA lance une bombe sur le Taj Mahal juste pour continuer à exister, ou que Vision foute le feu au QG des Avengers en cuisinant un plat du Beloutchistan oriental, silence radio. »

La limousine se gara, Stark réajusta son nœud papillon de smoking. Préparez vous pour le show. Et c'est parti. Il sortit du véhicule sous les flashs des paparazzis. Une groupie lui fonça dessus pour avoir un autographe. Une groupie manqua de froisser son smoking Armani juste pour tenter de l'embrasser. Une groupie couina : TONYYYYY. Stark marcha sur le tapis rouge VIP aux côtés de stars sur le retour, de célébrités locales et de douairières à caniches qui étaient tous venus histoire de voir… et surtout d'être vu. Une pigiste de Vanity Fair lui tomba dessus. Il s'attendait à ce qu'elle lui demande si les rumeurs de mariage avec Pepper étaient vraies. Ou si Iron Man serait bien présent aux festivités du prochain 4 juillet, pour un vol de parade avec les avions de l'US Army. Ou encore, s'il allait faire bâtir une nouvelle tour Stark sur la côte Ouest du pays, pour compléter celle de New York. Mais non même pas, elle lui lança :

« Beaucoup de vos collègues justiciers ont refusés de signer la loi de recensement, vous allez les affronter ? »

BAM

Grand sourire, façon Stark le responsable, Stark le magnanime, Stark le subtil.

« Je ne pense pas qu'on en arrivera là. Ceux qui n'ont pas signé comprendront vite où est leur intérêt. »

Pieu mensonge, Tony n'imaginait pas Captain renoncer à ses positions et les autres non plus, mais vu la situation tendue, il préférait avoir l'air détaché de tout ça et ne pas verser de l'huile sur le feu. Il esquiva avec élégance un autre troupeau de journaliste et entra dans le stade. Le public gagnait ses places. L'annonce du combat n'allait pas tarder. Dans un couloir, près d'un distributeur de boissons, un abruti avait tagué sur le mur : « Captain America va sauver New York ». Un autre abruti qui était passé derrière avait barré « Captain America » pour rectifier en marquant juste en dessous à la place: « le Punisher ».
Revenir en haut Aller en bas

One night in New York (Frank Castle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» Wednesday Night Raw # 60
» New York Islanders
» benji, york de 14 ans (canisenior)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United we stand... Divided we fall :: New York :: Manhattan :: Chelsea-